Conseil municipal 3 juillet 2017 : R 2017-191 Création d’une tarification spécifique de stationnement pour les véhicules affectés à une activité d’autopartage en trace directe sans station

Monsieur le Maire.

Mes chers collègues.

Vous nous proposez au travers de ce rapport de vous autoriser à mettre en place une tarification spécifique de stationnement pour les véhicules en autopartage en trace directe sans station.

Le groupe Les Républicains, bien entendu sensible à tous les dispositifs qui permettent de limiter les gaz à effet de serre et donc réduire la pollution que nos concitoyens subissent de plus en plus, votera favorablement ce rapport même si certains points sont insuffisants.

Il n’est ici pas nécessaire de rappeler les derniers épisodes de pollution qui ont touché toute notre agglomération.

Monsieur le Maire, nous ne pouvons par exemple que nous étonner de voir le dispositif métropolitain d’autopartage limité aux villes centre de Lyon et Villeurbanne, tout comme le dispositif Velo’V. La pollution, monsieur le Maire, c’est comme le nuage de Tchernobyl. Cela se déplace partout. Un dispositif mis en place sur toute l’agglomération aurait rempli l’intégralité de ses fonctions, telles que définies dans l’attendu du rapport, à savoir la mise en application des dispositions de la loi Grenelle II.

Deuxième point monsieur le Maire, mais je ne doute pas que très prochainement vous en discuterez avec le nouveau président de la Métropole dans le cadre de discussions apaisées, c’est la faible concurrence qui existe sur ce secteur dans notre Métropole. 3 opérateurs pour les 2 villes centres, c’est faible, trop faible.

Certes, il ne faut pas tomber dans l’uberisation en permettant à des acteurs peu scrupuleux de rentrer dans la danse, mais 100 véhicules attendus pour 650 000 habitants est-ce bien là un dispositif optimal ?

Enfin, je note monsieur le Maire, et avec plaisir, que vous vous êtes rangés une fois encore derrière nos propositions de mise en place d’un tarif spécifique pour les professionnels de santé. Vous les avez même dépassées en rendant ce stationnement gratuit pour 1 heure 30 à compter du 1er janvier 2018.

En résumé, même si la démarche mise en place est vertueuse,  nous la jugeons monsieur le Maire bien insuffisante pour faire face aux enjeux de demain.

Il est plus facile pour vous de limiter la circulation automobile et l’usage des véhicules personnels par la restriction des voies de circulation que de mettre en place un dispositif qui atteindra des objectifs de réduction des gaz à effet de serre.

Comme indiqué au début de mon intervention, nous voterons ce rapport.

Je vous remercie de m’avoir écouté.

Les commentaires sont fermés