Conseil municipal 4 juillet 2016 – Rapport R 2016-158 Décision Modification n°2

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

Vous nous demandez aujourd’hui d’approuver la décision modificative numéro 2 au budget 2016 de notre commune.

Si nous pourrions nous féliciter de voir le budget d’investissement maintenu avec une hausse de 52 000€ soit 0,09%, nous sommes hélas plus inquiets sur le budget de fonctionnement.

En effet, bien loin des annonces électoralistes de François Hollande lors du congrès des maires de France le 2 juin, c’est encore à une ponction budgétaire que nous assistons pour cette décision modificative.

-307 000 euros de dotation forfaitaire retirés du budget de notre commune. Une paille !!

Au total de cette décision modificative, ce sont 673 000 euros d’autofinancement qui ont disparus.

Alors certes, notre commune étant peu endettée, et pouvant profiter de l’attractivité immobilière, elle a pu au travers du PUP Alstom faire participer les promoteurs à l’investissement communal en biens d’équipements et emprunter 337 000 euros de plus.

Mais tout de même. Il est facile pour l’état socialiste de se féliciter d’un déficit public ramené à 3,5% en 2016, et d’une dette publique atteignant 95,7% du PIB.

Mais ces chiffres sont en fait plus imputables aux efforts consentis sous la contrainte par les collectivités locales de droite comme de gauche qu’à l’effort de rigueur budgétaire du gouvernement.

Enfin, depuis 4 mois, François Hollande promet des milliards de dépenses publiques supplémentaires. Il fait des promesses aux enseignants, aux fonctionnaires, aux jeunes, aux agriculteurs et tente de faire oublier le vide sidéral de son bilan. Alors que la dette ne cesse d’augmenter, il se lance comme en 2012 dans une campagne qui repose sur le mensonge et le déni des défis à relever.

Prenons garde que ces calculs de petite politique, électoralistes de la part d’un exécutif dont l’amateurisme est la marque de fabrique ne mette pas à genoux nos collectivités locales, 1er échelon de l’investissement public auprès de nos concitoyens et de nos entreprises.

Je vous remercie de votre attention.

Les commentaires sont fermés