Conseil municipal 4 juillet 2016 – Rapports R 2016 192-194-167-187 ZAC Gratte-Ciel, Groupe Scolaire Rosa Parks, Lycée Pressensé

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

Au travers de ces 4 délibérations, nous allons voter le futur très proche du centre-ville de notre commune.

Si la délibération 194 n’amène aucune discussion, le financement des équipements publics par l’aménageur de la ZAC (rapport 192), l’autorisation de programme du groupe scolaire Rosa Parks (rapport 167) et l’autorisation donnée à la région Auvergne Rhône Alpes de lancer les travaux du nouveau lycée (rapport 187) sont plus à même d’être débattus ici.

Concernant le groupe scolaire Rosa Parks, mais je pourrais étendre mon propos à tous les groupes scolaires villeurbannais, les éléments fournis ne sont pas nécessaires pour juger de la pertinence et de la résilience du projet à la démographie villeurbannaise.  Je ne doute pas que votre majorité a en sa possession tous les éléments démographiques dans les groupes scolaires pour établir ses projets de création de classes et de groupes scolaires.

Que tous les groupes de l’opposition ne s’inquiètent pas. Si la transparence n’est pas de mise dans notre conseil municipal, j’ai pu au travers de mon mandat d’élu métropolitain avoir accès aux rapports de la Commission Départementale de l’Education Nationale, et ainsi avoir accès aux effectifs constatés de la rentrée scolaire 2015 et à ceux prévus en juin 2016 pour tous les groupes scolaires villeurbannais. Je me tiens bien entendu, dans la droite lignée de ma vision républicaine et démocratique de l’action politique, à disposition des groupes de l’opposition pour fournir ces éléments chiffrés.

Une erreur est à relever sur le rapport 192. Il est indiqué dans ce rapport que le financement du groupe scolaire de 20 classes est pris en charge à hauteur de 10 classes par l’aménageur. Rien n’est pourtant indiqué pour le financement du restaurant scolaire. Je remercie les services d’avoir répondu lors de la commission Economie et Administration Générale que l’aménageur prenait bien la moitié du coût de la construction de ce restaurant scolaire à sa charge. Il serait intéressant de tracer cette réalité dans la délibération.

Le rapport de la SERL en date du mois de mai 2016 annexé à la délibération est intéressant à plusieurs échelles. Tout d’abord, il confirme le décalage de planning entre les différentes constructions publiques. Alors que le lycée sera bien construit pour la rentrée 2018, nous avons confirmation que le groupe scolaire Rosa Parks sera livré pour la rentrée 2019 et l’EAJE pour 2022. Les premiers logements devant être livrés en 2018 pour un volume de 120 logements, on peut s’étonner d’une livraison aussi tardive de la crèche. Mais soit. Les familles villeurbannaises ont déjà l’habitude de trouver des solutions de garde sans la mairie.

Un élément a aussi attiré mon attention dans le rapport de la SERL au chapitre 3.1.8 où il est indiqué et je cite

« Un réseau mutualisé de télécommunication (fourreaux de distribution pour les réseaux de télécommunication) sera mis en place dans chaque rue. Il sera raccordé sur les réseaux existants, notamment le réseau universel d’Orange-France Télécom. Les fourreaux pourront également servir à installer un système de vidéosurveillance. »

Quelle n’a pas été ma surprise de voir le mot de vidéosurveillance. Vous, monsieur le Maire, chantre affirmé du refus des caméras. A croire que votre proximité géographique de Gérard Collomb dans l’assemblée métropolitaine tend à vous faire changer d’avis petit à petit.

Monsieur l’adjoint à l’éducation, revenons maintenant au sujet principal de mon propos : l’école Rosa Parks et sa prédécesseur sur le site du collège Môrice Leroux.

Alors que vous nous avez toujours indiqué vouloir construire 8 classes temporaires – pour un montant de 1 million d’euros – qu’elle n’a pas été ma surprise de voir que les effectifs prévus en juin 2016 par l’Inspection Académique permettaient tout juste d’ouvrir 6 classes de primaires.

Une information des élus aurait été un juste retour des débats qui ont eu lieu dans notre assemblée.

Avec un taux d’élèves par classe de 23,17 élèves, on comprend mieux l’attrait pour les professeurs des écoles de venir y travailler, le taux d’élèves par classe pouvant atteindre ailleurs un taux bien supérieur comme par exemple 26,21 élèves à Jean Zay.

Pouvez-vous d’ailleurs nous indiquer quelles mesures ont-été prévues pour 2018 alors que l’inspecteur d’académie du Rhône a prévu de baisser le nombre d’élèves par classe en maternelle et en primaire ?

Alors que les écoles villeurbannaises sont déjà en limite de rupture de charge, que des algecos sont installés dans les cours, une baisse du seuil de création pourrait très bien être la goutte qui fera déborder le vase, et ce d’autant plus que des travaux d’extension sont prévus comme par exemple à la Nigritelle Noire.

Enfin, pour terminer mon propos, monsieur l’adjoint, lors des débats animés de juillet 2015, vous nous aviez proposé de visiter les algecos de l’école Rosa Parks avant son ouverture. J’espère que cette invitation tient toujours, et que vous n’agirez pas comme ce que l’on voit habituellement lors des inaugurations des surfaces commerciales, lors des réceptions des clubs sportifs méritants, des inaugurations de logements sociaux renovés, les poses de premières pierres de bâtiments médicaux où les invitations sont filtrées et uniquement adressées à la majorité municipale. Le temps de l’entre soi est dépassé. Les électeurs et concitoyens n’acceptent plus à des méthodes que l’on ne peut que regretter.

Je vous remercie de votre attention.

Les commentaires sont fermés