Conseil municipal du 19 novembre 2018 : Comm 2018-340 Rapport sur la situation de la collectivité en matière de développement durable

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

Vous nous communiquez un rapport de la plus haute importance sur la situation de la collectivité en matière de développement durable.

Ce sujet fera, je l’espère, consensus ce soir au sein de notre assemblée comme avait pu le faire le PCAET 2016-2020 en septembre 2017.

Avant de rentrer dans le détail des actions menées par Villeurbanne, il est important de lever la tête du guidon et de prendre de la hauteur.

Car la situation du monde est grave.

Qui pourrait d’ailleurs en douter quand on regarde la longue liste des catastrophes climatiques, des périodes de canicules, de sécheresse que nous connaissons.

La Suède a connu en 2018 les premiers incendies de son histoire.

En janvier dernier, le puma concolor cougar autrement appelé puma de l’est américain a été déclaré espèce éteinte.

Un septième continent, 3 fois la taille de la France, fait de plastiques flotte au large du Pacifique, intoxiquant de nombreuses espèces animales.

Il faut donc un sursaut de la population humaine pour limiter les impacts de son activité sur le berceau de la vie, sur la Terre.

La question est donc de savoir si le problème doit être traité au niveau international et globalement ou s’il doit être traité au niveau local.

Les émissions de CO² de la France représentent 1,6% de celles de l’ensemble des pays. Les émissions de Villeurbanne représentent elles 0,02% des émissions de CO² mondiales.

L’épaisseur du trait.

Il est donc primordial que ce sujet soit traité au plus haut niveau avec un haut degré d’engagement politique, citoyen et entrepreneurial.

Force est de constater que l’accord de Paris a fait long feu. Dès sa signature, des voix se sont élevées indiquant que sans objectif réel, cet accord manquerait sa cible.

Les politiques menées actuellement au niveau mondial nous mènent droit à des hausses de températures comprises entre 3° et 4,9° Celsius.

Au niveau législatif, la France va voter sa Loi d’Orientation des Mobilités fin 2018. Permettez-moi de dire que c’est une des pires aberrations que je n’ai jamais vu.

Alors que l’INSEE est en pleine étude jusqu’à fin avril 2019 des déplacements et des différents usages des transports, le législateur n’attend même pas le rapport de cette étude décennale pour définir les enjeux de sa loi.

Nous sommes bien loin du pragmatisme que nous avait vendu La République en Marche lors des campagnes de 2017. Quelle tristesse.

Plus positivement, nous notons plusieurs éléments de la politique locale qui vont dans le bon sens, dont entre autres :

         Recyclage des déchets de chantiers pour réemploi sur d’autres chantiers ;

         Rafraîchissement par brumisation du parc Jacob Hugentobler et de la place Lazare Goujon ;

         Etude climatique sur les quartiers Grandclément et St-Jean en amont des projets urbains ;

         Programme de performance énergétique des bâtiments municipaux ;

         Refonte de l’éclairage public.

Ces éléments sont positifs je l’ai dit. Il faut toutefois changer de braquet et accélérer.

Nous avons plusieurs propositions d’avancées complémentaires sur la politique de développement durable de notre commune :

         Tester l’allumage de l’éclairage public au passage des piétons pour limiter les effets de l’éclairage public sur la biodiversité.

         Utiliser sur tous les chantiers des matériaux de construction recyclés. Prenons exemple sur la ville de Sevran citée en exemple par la revue Recyclage-Récupération de novembre 2017.

         Intégrer dans une modification à venir du PLU-H une extension à tout le territoire communal de l’objectif de réduction des Ilots de Chaleur Urbains.

         Améliorer le plan d’aide à la pierre et ne plus le limiter au niveau BBC.

         Développer l’accès à des capteurs de pollution autonomes en énergie pour les logements villeurbannais.

Le rapport est fourni et de qualité.

Notre temps de parole est limité.

Aussi, vous nous excuserez de ne pas couvrir tous les aspects de la politique de développement durable de Villeurbanne.

Je vous remercie.

Les commentaires sont fermés.