Conseil municipal du 20 novembre 2017 : Rapport 2017-401 Avis de Villeurbanne sur l’arrêt de projet relatif à la révision du plan local d’urbanisme tenant lieu de programme local de l’habitat (PLU-H) de la Métropole de Lyon

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

 

Vous nous demandez aujourd’hui de nous exprimer sur l’arrêt de projet relatif au Plan Local de l’Urbanisme et de l’Habitat devant règlementer notre commune et la Métropole à compter de fin 2018.

L’avis que donnera notre groupe Les Républicains prend acte des 4 années de concertation.

Nous notons avec plaisir que certains éléments du précédent PLU perdureront telle l’Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine des Gratte-ciel de Villeurbanne, qui intègrera aussi le secteur de projet Gratte-Ciel Nord. C’est ainsi une zone historique de Villeurbanne qui verra son bâti et sa cohérence d’ensemble préservée, ainsi qu’une interdiction de la publicité.

Certains bâtis patrimoniaux sont aussi préservés dont entre autres certains éléments importants du quartier de Granclément, comme la maison Berty Albrecht, l’ancienne mairie, l’ancien Café Jacob et quelques maisons bourgeoises de la Place Wilson.

Nous notons aussi votre volonté dans certains secteurs d’activer un outil permettant de construire plus d’appartements de type T4 ou T5. Ceci est très positif et évitera certainement un phénomène de spéculation sur les appartements de petites tailles, et répondra ainsi au besoin d’agrandissement des surfaces d’appartement pour les familles qui veulent rester à Villeurbanne.

Toutefois, certains éléments nous questionnent sur le bien-fondé du projet pour notre collectivité à long terme.

Premièrement, nous ne sentons pas dans ce projet une réelle prise de conscience des impacts climatiques dans les 20 prochaines années. Lors du précédent conseil et lors de la présentation du Plan Climat Energie Territorial 2016-2020, je vous avais fait part au nom du groupe Les Républicains-Changeons Villeurbanne de nos inquiétudes quant aux augmentations continuelles de température ressenties en été, et à nos attentes de voir créer des zonages supplémentaires de parcs et jardins, de bassins afin de répondre aux besoins d’espaces de respiration pour notre population.

En étudiant le cahier communal, et même si le rapport annonce une augmentation de 4 hectares de nouveaux espaces verts portant le total à 200 hectares, cela ne représente qu’un effort de 0,26% par rapport à l’existant. L’effort est donc plus que limité, et à nos yeux bien insuffisant pour répondre aux attentes de nos concitoyens.

Nous ne voyons pas de nouvelles zones réservées UL traduisant un réel engagement à créer un espace de respiration, excepté une hypothétique réservation des ateliers TCL rue d’Alsace dont on peut douter de leur déplacement.

Installer des arbres aux bords de voiries, c’est bien, mais cela ne suffit pas à faire respirer notre ville. Nous le voyons bien sur les abords du Cours Emile Zola où les voiries bitumées sont adjacentes aux trottoirs exclusivement minéraux et où les arbres sont portion congrue.

Heureusement dans quelques quartiers, les hauteurs bâties permises ne dépassent pas les 7 mètres, ce qui devrait permettre à quelques propriétaires de maisons de résister à la pression de la bétonisation de notre ville et agir à leur petit niveau au rafraichissement de notre ville par leurs jardins privés.

Pour résumer sur ce point, lors des phases de concertation, 331 contributions soit 59% des contributions totales ont été déposées par les habitants du bassin de vie Lyon-Villeurbanne sur le défi environnemental. Beaucoup de contributions, peu de résultats !!

Deuxièmement, nous ne voyons aucune réservation de voirie pour deux projets majeurs de transport en commun dont nous entendons souvent parler dans notre assemblée. Je veux parler ici du désenclavement de St Jean et de la future ligne T6 de tramway entre les hôpitaux Est et la Doua.

Ceci n’est pas en mesure de nous rassurer quand on se remémore que dès 2008, vous annonciez la création d’une passerelle devant permettre au tramway T1 d’être prolongé vers St Jean. Quasiment 10 ans après rien, et surtout aucune perspective donnée quant à une date de réalisation de ce projet. Que devons-nous donc en déduire pour la future ligne T6 ? Qu’elle sera décalée aux calendes grecques ? Nous ne l’espérons pas.

Troisièmement, notre collectivité va devoir faire face à une augmentation de la population de 20 000 habitants d’ici 2030. Le PLU-H est à nos yeux l’outil indispensable pour préparer cette évolution. Qu’en est-il des réserves foncières pour créer des écoles, des gymnases, des équipements publics ? A ce jour, rien.

Un exemple concret, la disparition de la clinique du Tonkin.

Vous indiquez permettre la construction d’un immeuble R+15 sur la rue Phélipeaux en cohérence avec les immeubles environnants. Nous voyons bien que notre ville pousse sur les murs de ses écoles pour pouvoir faire rentrer les élèves dedans, que ce soit dans du bâti fixe ou dans des préfabriqués, certes de bonne facture. Ne serait-il pas pertinent que de réserver des zones d’équipements publics pour anticiper l’avenir ou voulez-vous laisser à vos successeurs les mêmes difficultés auxquelles vous avez dû vous-même faire face depuis le passage à près de 150 000 habitants de notre commune ?

Gouverner c’est anticiper monsieur le Maire.

Quatrièmement, votre majorité elle-même à quelques doutes sur la cohérence de ce PLU-H. Je cite entre autres les éléments suivants du rapport :

Ø  Secteur Liberté-Fays : mise en cohérence des prescriptions pour l’habitat avec les programmations habitat validées dans les conventions de PUP ;

Ø  Avenue Alfred de Musset : définition d’un zonage plus cohérent dans le projet de reconversion de l’ancien IUFM  avec le projet « Autre Soie » ;

Ø  Avenue Marcel Cerdan : zonage permettant de créer un programme tertiaire ou hôtelier en R+7 en lien avec le projet de Grande Salle Arena ;

Ø  Secteur du Tonkin : inscription d’une polarité tertiaire en cohérence avec les capacités constructibles de cet îlot;

Ø  Secteur Dedieu-Charmettes : instauration d’un principe de mixité fonctionnelle pour réserver des zonages pour activités économiques.

Il y en a 3 pages et demi comme cela. Je ferais grâce à nos collègues et à l’auditoire de la liste complète, liste qui montre bien le caractère non abouti de ce PLU-H.

Monsieur le Maire, le groupe Les Républicains-Changeons Villeurbanne, au regard des remarques faites ce jour et dans l’attente d’un projet cette fois abouti, s’abstiendra sur l’arrêt du projet de PLU-H.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *