Conseil municipal du 23 mai 2016 : Dossier R 2016-143 Programme pour la construction du groupe scolaire Rosa Parks

Monsieur le Maire.

Mes chers collègues.

Je profite de cette délibération ayant trait au secteur scolaire pour vous interpeller Monsieur le Maire, ainsi que votre adjoint à l’éducation sur la grève des personnels ATSEM qui touche notre commune depuis le 22 mars.

Monsieur le Maire, cette situation n’a que trop duré. Bien que comprenant les revendications des personnels ATSEM, notre groupe ne peut accepter que les enfants scolarisés à Villeurbanne et inscrits à la cantine scolaire soient astreints à un régime chips-sandwich et leurs familles prises en otage d’une situation qu’elles ne peuvent maîtriser.

Rappelons que pour certains enfants, ce repas équilibré du midi pouvait être un plus dans un régime alimentaire qui pouvait être défaillant.

Rappelons aussi que sans être un service municipal obligatoire, le service de cantine scolaire une fois mis en place est de facto un service public, et donc assujetti à la loi sur le service minimum instaurée en 1982, loi complétée en 2007.

Nous assistons depuis plusieurs mois à Villeurbanne à une tension croissante dans le domaine scolaire : installation d’algéco dans les cours d’écoles, occupation du collège Môrice Leroux à la rentrée prochaine pour créer une école préfiguratrice – disons plutôt temporaire – et enfin cette grève des cantines dépassant de très loin la dernière grève de 2013.

Cette tension vient du fait que bien qu’attractive, notre commune n’a su anticiper la création des services publics nécessaires à l’augmentation de la population, et plus particulièrement le nombre d’écoles nouvelles. Preuve que la gestion financière tant vantée, et utilisée sur ces bancs ainsi que ceux de la Métropole pour donner des leçons, n’est pas si idéale que cela.

Je vous avais proposé en 2013 – certes non pas comme élu – d’instaurer un service minimum à Villeurbanne, proposition que vous aviez raillé avec votre phrase « Avec Martin ce sera un petit pois et une carotte. ».

Lors des vives discussions sur l’école temporaire sur le site du collège Môrice Leroux, je vous avais officiellement demandé, comme l’autorise le Code Général des Collectivités Territoriales, la mise en place d’un comité consultatif sur l’éducation afin que tous les élus, les parents d’élèves, les syndicats d’enseignants, les syndicats des ATSEM aient une vision claire de la situation scolaire à Villeurbanne. Vous avez balayé d’un revers de la main cette proposition démocratique et fait diffuser par vos services un petit document Powerpoint à la commission Vie Sociale et Education suivante.

Monsieur le Maire, si vous n’arrivez pas à discuter avec vos agents, n’hésitez pas à faire appel à un médiateur. Il n’y a pas de honte à se faire aider en cas de difficulté.

Enfin monsieur le Maire, pouvez-vous nous dire si comme de nombreux maires de la Métropole, vous avez lancé une étude prospective des équipements publics nécessaires à la réalisation du Schéma de Cohérence et d’Organisation Territorial métropolitain, étude qui permettrait de donner une vision des investissements à réaliser à 5 et 10 ans ?

Monsieur le Maire, la fin de l’année scolaire est proche. Il est encore temps d’agir pour que Villeurbanne sorte la tête haute de ce mouvement social.

Concernant le programme du Groupe Scolaire Rosa Parks, nous voterons naturellement pour cette délibération, même si nous avons des doutes quant à la capacité résiduelle de cette école une fois tous les logements construits et livrés.

Je vous remercie.

Les commentaires sont fermés