Gauche plurielle, la fin ?

Après les échanges à fleuret moucheté de Manuel Valls et Cécile Duflot, les citoyens français ne peuvent que se rendre compte que le concept de gauche plurielle vient d’exploser en plein vol.

Manuel Valls, soutenu sans que cela soit clairement exprimé par François Hollande sur le dossier des Roms et de la réforme pénale, est devenu la caution morale du PS face à une montée du mécontentement sur l’insécurité rampante.

Cécile Duflot attaque à tout va le même Manuel Valls pour essayer de masquer le départ forcé de Pascal Durand de la tête d’EELV, à la demande de Jean-Marc Ayrault, et de la mise sous coupe réglée d’EELV par le couple Duflot-Placé.

 

On voit bien là le jeu de billard à 3 bandes quotidien entre des pseudos-écologistes qui essayent de se maintenir au gouvernement sans montrer leur reniement quotidien, et une gauche perdue dans ses idées de laxisme, et qui doit s’accrocher à un ministre qui n’a qu’un discours sécuritaire et aucun acte réel.

 

On pourrait rapprocher cette situation nationale à la guerre locale entre le PS et EELV.

 

Les Villeurbannais méritent mieux que cela.

Ils méritent une équipe soudée, sans dogmes, qui travaillera pour eux et pas pour elle.

Les Villeurbannais méritent le vrai changement.

Ce changement, avec mon équipe, nous l’incarnerons.

Les commentaires sont fermés