Vraie réforme des retraites ou simple renoncement

Avons-nous assisté hier à une prise de conscience du Parti Socialiste que notre système de retraite devait subir un toilettage pour en assurer le financement ?

Hélas, ce n’a pas été pas le cas.

Nous avons assisté à un renoncement de grande ampleur de Jean-Marc Ayrault et François Hollande tout à leurs échéances électorales.

Une taxe (CSG augmentée), une baisse de charge compensée par une autre taxe (charges patronales), un compte-temps pénibilité dont on ne connait pas le financement. Tout ceci est bien vague et peu engageant.

Alors qu’il y a 10 ans de cela, l’Allemagne avait réussi sa réforme des retraites, la France social-démocrate de François Hollande est bien loin de Gerhard Schroeder.

Nous avons plus assisté hier à un exercice de non mécontentement des organisations syndicales qu’à une vraie proposition de réforme.

Sans pour autant baisser les pensions ce qui serait une faute morale pour les retraités, il faut revoir le financement de nos systèmes de retraite pour en assurer la pérennité.

Il faut pour cela augmenter progressivement la durée de cotisation, tout en maintenant dans l’emploi les séniors.

Il faut aussi augmenter l’age légal de départ à la retraite pour revenir progressivement à 65 ans, tout en proposant un mécanisme prenant en compte la pénibilité de certains emplois.

Les efforts doivent être partagés par tous.

Les commentaires sont fermés