Intervention Conseil Municipal 5 Avril 2014

Madame la présidente,

Monsieur le futur maire,

Mesdames,

Messieurs,

Mes chers collègues,

 

Nous sommes rassemblés aujourd’hui pour élire le futur maire de Villeurbanne de la mandature 2014-2020 et démarrer cette nouvelle mandature.

 

La liste Villeurbanne ville d’avenir prend acte des résultats des élections municipales et souhaite bon vent au futur Maire dans l’accomplissement de sa tâche.

 

Je remercie en tant que tête de liste les villeurbannais qui nous ont fait confiance durant ce scrutin.

Ce scrutin local a été marqué à Villeurbanne une fois encore par une abstention record.

Plus de 44 000 villeurbannais se sont abstenus d’accomplir ce geste citoyen pour lequel dans de nombreux pays on se bat encore.

Cet état de fait doit interpeller tous les élus de notre assemblée.

Les villeurbannais attendent une autre politique locale. Ils nous l’ont exprimé les 23 et 30 mars 2014.

 

Malgré notre positionnement dans l’opposition, nous mènerons une politique dans l’intérêt des villeurbannais.

Nous défendrons leur avenir, leur tranquillité dans notre ville, le positionnement de Villeurbanne dans la future métropole.

Nous continuons de penser que Villeurbanne doit être plus sûre, plus accueillante, plus humaine, plus durable.

 

Aussi nous serons plus particulièrement attentifs sur certains sujets :

1/ la sécurité et la tranquillité dans la ville. Ce sujet ne doit pas être le grand oublié de l’action municipale. De vraies réponses doivent être apportées aux villeurbannais qui souffrent de réels désagréments dans leurs quartiers.

2/ le développement économique et l’emploi. Les entrepreneurs et parmi eux les jeunes villeurbannais qui veulent créer des richesses dans leur commune auront toujours de notre part l’écoute et le soutien qu’ils méritent.

3/ les impôts. Les villeurbannais souffrent comme tous les français du matraquage fiscal de François Hollande. A Villeurbanne, nos concitoyens ne doivent pas subir une augmentation des impôts locaux comme en 2001 et 2008. Espérons que le futur maire tienne les promesses du candidat Jean-Paul Bret de ne pas augmenter la pression fiscale villeurbannaise.

4/ l’éducation. Nous serons très vigilants sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, si celle-ci perdure au limogeage de Vincent Peillon.

5/ l’urbanisation. La métropole ne doit pas avoir comme principal impact de voir de plus en plus d’immeubles se construire sans prendre en compte les fragiles équilibres dans nos quartiers. Les zones pavillonnaires doivent pouvoir subsister.

6/ le domaine social. Celui-ci sera tout prochainement intégré à la métropole lyonnaise. Nous serons acteurs ce cette intégration, avec un seul et unique but : que cette intégration se fasse dans l’intérêt des populations et donc des villeurbannais.

 

Nous mènerons donc une opposition ferme, constructive mais avec toujours comme unique et seul objectif l’intérêt des villeurbannais.

Je vous remercie.

Les commentaires sont fermés