Communiqué de presse 11 juin 2019 – La fin d’un système Bret à Villeurbanne

Aujourd’hui, Jean-Paul BRET a fait part à la presse de sa volonté de ne pas demander aux Villeurbannaises et aux Villeurbannais de renouveler son bail à la mairie de Villeurbanne.

Sage décision que celle-ci. Je déplore seulement que son successeur putatif soit le chef de file d’une équipe comptable du bilan déplorable des 18 années de règne de Jean-Paul BRET.

Depuis de nombreux mois, ces derniers n’ont de cesse que de nous interpeller sur l’état dans lequel la Ville, cette cité qui nous a vu naitre ou nous a ouvert les bras, se trouve.

Propreté, insécurité galopante, bétonisation, développement urbain anarchique, difficultés à se déplacer, tissu commercial et économique non soutenu, sont leurs principales récriminations au bilan de l’équipe municipale menée depuis de trop nombreuses années par Jean-Paul BRET.

Ils veulent, ils appellent au changement et à l’écoute de leurs besoins, loin d’une politique clientéliste et dogmatique.

Cette attente, nous, représentants de la Droite républicaine, nous l’avons entendue.

Avec le soutien des Républicains de Villeurbanne, dans le cadre d’une alliance comme en 2014 que je souhaite la plus large possible avec nos amis centristes et avec celles et ceux de la société civile qui souhaitent s’engager.

Il y a plusieurs mois, j’ai décidé de repartir au combat pour rénover notre commune, pour l’engager dans une voie d’avenir et lui offrir une croissance saine et durable.

Mon constat est clair et sans fard : Jean-Paul BRET et sa majorité ont abimé notre ville. Elle n’est plus que béton, saleté, insécurité et abandon du secteur marchand. Si nous pouvons nous féliciter de voir notre ville grandir, nous déplorons que les équipements publics ne suivent pas.

Un urbanisme liant développement durable et nouvelles technologies

Afin de prendre en compte les effets du dérèglement climatique, je souhaite faire de Villeurbanne une ville pionnière de l’éco technologie et du développement durable. Cela passera par l’aide des nouvelles technologies afin de limiter les ressources utilisées pour rendre les services au public.

Cela passera aussi par un urbanisme raisonné où nous ne laisserons plus les clés de la Ville aux promoteurs et où la ville aidée de la Métropole de Lyon seront les vrais chefs d’orchestre. Moins de bétonisation et plus d’espaces verts sera notre crédo.

La sécurité, premier droit des habitants

Afin de juguler la saleté dans notre ville, une brigade de la Police Municipale sera créée afin d’éduquer les habitants indélicats et si nécessaire les réprimer. Le recours aux nouvelles technologies permettra aussi d’améliorer la collecte des déchets dans notre commune.

Concernant l’insécurité, et plus particulièrement le trafic de drogue dans nos quartiers, je ne me résoudrais pas à un quelconque débat pour cacher un manque de volonté à traquer et démanteler ses trafics. Pensons à nos jeunes, à leur santé, à leur avenir. Face à ce fléau, il faut des élus pleinement engagés, travailleurs et courageux – et non pas des lâches prêts à toutes les compromissions pour sauver leur mandat. Cela passera par des mesures éducatives dès l’école pour rappeler les méfaits de la drogue, par la mise en place d’un vrai conseil local de prévention et de lutte contre la délinquance, par la réception en mairie des primo-délinquants comme le fait la mairie de Marseille. Cela passera aussi par des mesures répressives et la fourniture de tous les moyens d’investigations nécessaires à la Police Nationale pour faire tomber les réseaux de trafiquants. Nous demanderons aussi aux bailleurs sociaux en lien avec la Mairie d’expulser les trafiquants de drogue de leur parc social à Villeurbanne. Ayant moi-même vécu en logement social, je ne peux me résoudre à ce que logement social rime avec insécurité à Villeurbanne.

Une vraie opportunité pour le développement économique

Parce que notre ville doit renouer avec une croissance saine et durable, le développement économique sera une des politiques phares du mandat que je demanderais en mars prochain aux électrices et aux électeurs. Un adjoint sera particulièrement dédié à cette politique publique. Il aura en charge le renouveau des marchés à Villeurbanne avec une vraie offre de producteurs locaux, l’application du Contrat de Revitalisation Artisanale et Commerciale que nous étendrons sur tous nos quartiers, hors les Gratte-Ciel qui font déjà l’objet d’une politique particulière.

Avec mon équipe, en soutien des acteurs économiques, nous ferons du campus l’exemple de la ville du 21ème siècle, dynamique et connectée que sera à terme Villeurbanne.

Le programme que je proposerais comme tête de liste sera clair. Les Villeurbannaises et Villeurbannais auront le choix entre le renouveau de la ville ou enfoncer cette dernière encore plus loin dans un système clientéliste.

Jean Wilfried MARTIN

Président de groupe « Les Républicains – Changeons Villeurbanne »

Les commentaires sont fermés.