Communiqué de presse Les Républicains – Tracé du tramway T6 Nord : Vraie concertation ou fait du prince ?

Le SYTRAL (Syndicat des Transports de l’Agglomération Lyonnaise) a lancé depuis le 2 mai et jusqu’au 14 juin une concertation publique dans le cadre des études préalables pour le prolongement de la ligne de tramway T6 depuis les hôpitaux Est jusqu’à La Doua.

Si notre groupe se félicite de l’arrivée en 2025 d’une nouvelle ligne forte de transport en commun, il regrette qu’une fois de plus « le fait du Prince » à Villeurbanne remplace une vraie et réelle concertation.

Les études fournies par le SYTRAL – où siège le maire de Villeurbanne – offrent peu de place à la concertation et à la modification du tracé.

Seules 2 parties du tracé sont ouvertes à variantes avec en premier lieu, le quartier Grandclément et en deuxième lieu l’entrée sur le campus de la Doua.

Le Maire de Villeurbanne a fait acter par le SYTRAL que le centre-ville de notre commune serait desservi par un arrêt sur l’avenue Henri Barbusse, au pied de « sa mairie ». C’est là faire bien peu de cas de l’exercice du débat démocratique dans notre commune. 

Nos remarques de bon sens ne sont ni dogmatiques ni idéologiques. Elles sont d’ailleurs partagées par d’autres groupes politiques et montrent bien le consensus contre ce projet d’un autre temps.

Tout d’abord, ce tracé n’assure aucune connexion immédiate avec un arrêt de métro de la ligne A.

Imagine-t-on à Lyon le tracé du tramway T1 ne pas s’interconnecter avec la gare de la Part-Dieu, de Perrache ou la ligne B du métro à Debourg ? Ce qui est permis à Lyon serait-il donc interdit aux Villeurbannais ?

L’avenue Henri Barbusse est le cadre de nombreuses actions de promotion du tissu commercial. Serait-ce la fin annoncée des Puces hors les murs, du marché de Noël ? Envisage-t-on la suppression de ces actions ou l’arrêt des circulations ?

Enfin, l’avenue Henri Barbusse des Gratte-Ciel est intégrée dans une AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine). De ce fait, les architectes des Bâtiments de France ont demandé à ce que le captage de l’énergie ne se fasse pas par caténaire mais au sol.

Si cette technologie fonctionne – et Bordeaux en est un bon exemple – la ligne T6 Nord serait alors la seule ligne de tramway de la Métropole lyonnaise à avoir un matériel à captation d’énergie hybride (sol + air). Cette ligne fera alors face à un renchérissement du coût d’acquisition et de maintenance du matériel.

En cette période où l’argent public est rare, doit-on absolument reproduire les erreurs du passé comme l’exemple du Rhône Express ?

Tout cela pour quoi ? Pour le bilan personnel d’un élu en fin de règne ?

Non ! Nous militons pour notre part pour un tracé plus excentré à l’est passant par l’avenue Auguste Blanqui et la rue du Dr Rollet.

Ce tracé alternatif aurait de nombreux effets positifs :

1/ Passage extérieur à l’AVAP permettant l’acquisition d’un matériel identique aux autres lignes de tramway et donc une réduction des coûts.

2/ Connexion immédiate à une autre ligne forte avec l’arrêt de métro Gratte-Ciel.

3/ Maintien d’une piétonisation festive de l’avenue Henri Barbusse pour des actions de promotion du centre-ville.

Le tracé permettrait ensuite de desservir des zones de Villeurbanne qui n’ont actuellement aucune ligne forte de transport en commun – Château-Gaillard, Croix-Luizet. Ceci aurait l’avantage de désenclaver ces quartiers et de permettre enfin leur développement équilibré.

Nous nous saisirons donc de cette concertation pour faire part de nos remarques de bon sens concernant l’intégralité du tracé, et plus particulièrement sa partie centrale.

Jean Wilfried MARTIN

Président de groupe « Les Républicains – Changeons Villeurbanne »

06.85.44.83.45

Dossier-de-concertation-T6-Nord

Les commentaires sont fermés.